Problème d’« en puissance »

.
.

Conscient de ses lacunes en termes d’efficacité, Jimmy Briand n’en reste pas moins un titulaire en puissance cette saison.

Briand : «Pas pour mes beaux yeux», Sylvain Lartaud, lequipe.fr, 21/09/2011

                                                                                                                     

La définition :

En puissance : qui existe sans se manifester, qui est sans effet actuel.
➙ Potentiel, virtuel (Le Grand Robert de la langue française).

Jimmy Briand fait certes preuve de puissance en attaquant et est un titulaire indiscutable de l’Olympique lyonnais. Cela ne revient pas à dire qu’il est un attaquant en puissance – ou un titulaire en puissance, le raisonnement est le même. Si l’on suit précisément le Robert, un titulaire en puissance est un titulaire potentiel. On peut donc considérer qu’un titulaire en puissance est… un remplaçant. Ce n’est à l’évidence pas le cas du footballeur lyonnais qui le souligne dans le même article : « Si le coach m’aligne régulièrement, ce n’est pas pour mes beaux yeux ! »

Publicités

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Une réponse à “Problème d’« en puissance »

  1. Oui, « titulaire en puissance » est effectivement synonyme de « remplaçant ». Ce qui finalement fait de l’expression un très bel exemple d’oxymore, qu’on placera tout de même d’un point de vue strictement littéraire bien loin du fameux soleil noir de la mélancolie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s