Cas d’espèce

1. La faute
2. La définition
3. Ce que j’en dis…

Devant cette majorité de Français qui désormais n’est plus catholique et encore moins pratiquante, les intégristes ont un espèce de sursaut assez violent et assez désespéré.

Frédéric Lenoir : « Il n’y a pas plus de ‘christianophobie’ aujourd’hui qu’il y en avait il y a 20 ans », propos recueillis par Matthieu Mégevand, lemondedesreligions.fr, 18/11/2011

La définition :

Espèce : n. f. Nature propre, commune (à plusieurs personnes ou choses), qui permet de les considérer comme appartenant à un groupement distinct, une catégorie (Le Grand Robert de la langue française).

Ce que j’en dis…

La faute est commune mais elle demeure une faute : espèce est féminin, en aucun cas masculin. Le Robert évoque d’ailleurs cet emploi « familier et fautif » qui consiste à utiliser la forme « espèce de accordé avec le nom qui suit (en valeur d’adj.) ».

La confusion est peut-être liée à la forme similaire un genre de. Mais il ne viendrait à l’idée de personne d’évoquer, par exemple, une genre de grosse baleine.

Notons que la phrase relevée ici ne provient pas directement de la plume du journaliste, mais a été prononcée par la personne qu’il a interviewée.

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

3 réponses à “Cas d’espèce

  1. soky

    Quelle espèce d’idiot ! Je l’ai toujours écrit avec « quel ». Je m’en étais jamais rendu compte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s