Fuchsia : Quand l’orthographe ne s’entend pas

1. La faute
2. La définition
3. Ce que j’en dis…

On retrouvera bien entendu la première née, la DS3 exposée dans une version noire à toit blanc, et une plus coquette blanche à casquette fuschia.

Citroën : l’exposition « Divines DS » aux Champs-Elysées, Matthieu Lauraux, tf1.fr, 24/11/2011

La définition :

Fuchsia : Plante ornementale (Œnothéracées), parfois arborescente, aux fleurs pendantes, solitaires ou en grappes, en forme de clochettes.

Rouge fuchsia : Rouge violacé, pourpre (Trésor de la Langue Française Informatisé).

Ce que j’en dis…

Point de faute de frappe ici : fuchsia a tout simplement une graphie qui sort de l’ordinaire. Il la doit à son étymologie. La plante a été ainsi baptisée « en l’honneur de Fuchs, botaniste bavarois du XVIe », indique le Robert.

Mais alors, pourquoi dit-on oralement fuchia ? C’est une question que se pose également Bruno Dewaele (champion du monde de l’orthographe déjà évoqué sur ce blog sur la question de la primaire socialiste). Selon lui, « il serait sans doute opportun de favoriser la prononciation fuk-sia, également citée par les dictionnaires, et de toute évidence plus conforme à l’orthographe ».

On ne peut qu’abonder en son sens. Cette prononciation permettrait de moins se planter sur l’ortho-grappe, pardon, l’orthographe du nom de ce végétal.

Publicités

7 Commentaires

Classé dans Uncategorized

7 réponses à “Fuchsia : Quand l’orthographe ne s’entend pas

  1. soky

    Pas facile celui-là. Mais son orthographe particulière m’oblige à doubler d’attention et donc de mieux le mémoriser. À noter que ce vocabulaire des couleurs est plus présent chez les dames. Elles sont plus sensibles et y accordent plus de nuances. Le monde floral, la mode, le prêt-à-porter y sont pour beaucoup je pense. Les hommes se limitent souvent aux couleurs de base: du bleu, du rouge… alors qu’un rouge n’est pas l’autre.

  2. admin

    En fonction du dictionnaire on trouvera « rouge fuchsia » ou « rose fuchsia ».

    Sur Arte, je viens d’apercevoir un intervenant allemand du nom de Fuchs. Oh tiens, ça me rappelle quelque chose 🙂

  3. Abonder dans son sens, certes… mais définitivement pas « en son sens ».
    Pour en revenir à fuchsia, si l’on souhaite privilégier la prononciation naturelle, alors ce n’est pas fuk-sia mais fouk-sia que je préconise (Fuchs se prononce « fouks » en allemand).
    Par ailleurs, quel sort réserver au forsythia, ainsi baptisé en l’honneur de William Forsyth ? For-saï-sia (mais certainement pas for-si-sia, comme on l’entend couramment) ? Bref, pas si simple…

    • Aïe ! Ca y est, quelqu’un me prouve que j’ai fait (au moins) une faute sur mon blog.
      Je suis bon pour m’auto-analyser dans un prochain billet.

      Merci pour le complément d’information concernant fuchsia.
      C’est vrai que la prononciation des termes d’origine étrangère est souvent un sacré casse-tête.

  4. souhka

    @Frédéric: c’était pas une bouteille de champagne ? ^^

    Pour ce qui est de la prononciation, une francisation ne me paraît pas être une injure. Chaque langue à ses propres règles et il serait illusoire d’imposer à chaque mot emprunté la prononciation de la langue d’origine. Cela nous épargne d’articuler des sons pour lesquels nous ne sommes pas habitués.

    En anglais, « syth » se prononce [saïs] ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s