À propos

Conjugaisons imparfaites, mots détournés de leurs sens, expressions mal employées… la liste est longue des écorchures subies par la langue française, même dans les médias – qui semblent pourtant, en la matière, plus dignes de confiance qu’un simple échange de textos.

Je ne cherche pas ici à distribuer des bonnets d’âne. Il s’agit plutôt de décortiquer les phrases fautives que j’ai pu relever pour permettre à chacun de bien comprendre l’origine de la faute et peut-être ainsi éviter de la commettre soi-même.

J’espère que les auteurs des articles cités ne se sentiront pas personnellement visés. Je suis moi-même journaliste, il m’arrive aussi de faire des fautes. J’invite d’ailleurs mes lecteurs et lectrices à me contacter s’ils en relèvent une sur ce blog, malgré tous les efforts que je fais pour l’éviter. Bonne recherche.

À propos de l’auteur de ce blog

Journaliste de formation, je suis actuellement rédacteur en chef adjoint de deux sites d’information locale (le75020.fr et le75011.fr). J’y travaille comme journaliste, bien sûr, mais aussi comme correcteur et secrétaire de rédaction.

Passionné par les mots et la langue, je me plonge avec assiduité dans les dictionnaires, les manuels de grammaire et les usuels consacrés aux pièges du français.

Même si je me contiens souvent, j’agace régulièrement mes amis et ma famille en les reprenant lorsque l’un d’eux a le malheur de faire une faute. Ils me le rendent au centuple dès qu’il m’arrive d’en faire une.

Frédéric Rieunier

Publicités

10 réponses à “À propos

  1. Martine-Cécile

    Je remarque que vous écrivez « les médias » ce qui est également impropre, même si passé dans l’usage (un medium, des media) – mais c’est moins grave que tous les professionnels de l’expression qui ne s’expriment plus jamais correctement. Pire encore, ceux qui donnent des leçons en direct, par exemple lors de la diffusion des informations…
    Merci en tous les cas de relever ces quelques égratignures !

    • Bonjour,
      Merci pour votre commentaire et vos remerciements.
      Effectivement, j’ai fait le choix d’écrire « les médias ». Cela ne me semble pas impropre dans la mesure où même le dictionnaire de l’Académie le mentionne.

  2. soky

    Et pourquoi devrait-on dire « medium » ? L’usage courant en français est « média ». Le mot a été francisé complètement (accent, + s au pluriel). Libre à chacun de choisir la forme mais avouez que « medium » est assez pédant. Si vous êtes rigoureux et attaché aux accords, vous devriez dire aussi « un forum, des fora » ?

    Du latin mais aussi des autres mots d’origine étrangère: « des spaghetti, un spaghetto ». Du coup, il va falloir que j’apprenne la formation du pluriel de toutes les langues pour ne pas faire de « faute ». Allez, allez… un peu de sérieux. N’ayez pas peur d’adapter les mots à notre belle langue 🙂

  3. oups désolée, vous pouvez effacer mon commentaire précédent j’ai confondu ce blog avec un autre qui porte presque le même nom.
    cela m’aura donné l’occasion de découvrir celui-ci que je mets en favori.
    bon week-end

  4. Vous avez tout à fait raison d’écrire « médias ». J’ai aussi fait ce choix sur mon blog. Il n’est pas choquant de franciser certains mots d’usage courant, et cela fait tout de même 22 ans que nous avons le « droit » ! De la même façon, je supporte mal d’entendre  » scénarii » au lieu de « scénarios ».
    Nous défendons la même cause, je vous invite donc à visiter mon blog : http://laplumeapoil.com/
    A bientôt !
    Sandrine.

    • Merci ! En effet, j’ai découvert récemment votre blog, qui me plaît beaucoup. L’orthotweet en particulier est une très bonne idée !
      A bientôt.

      • Bonjour Frédéric,
        J’ai le plaisir de vous annoncer que j’ai rassemblé plus de 300 orthotweets dans un livre qui sortira le 6 juin prochain en librairie (mais il est d’ores et déjà en pré-commande sur les librairies en ligne comme la FNAC ou Amazone). Son titre : « Orthotweet, 140 signes pour ne plus faire de fautes d’orthographe ». Encore merci pour votre soutien et à bientôt !
        Sandrine.

      • Bonjour Sandrine,

        Félicitations pour votre livre !
        J’ai vu que plusieurs médias ont relayé l’information et c’est tant mieux.

        Bonne continuation !
        Frédéric

  5. Bravo pour votre action !

    Médias, comment ne pas s’indigner de vos erreurs récurrentes, d’autant qu’elles sont commises par des journalistes professionnels de grande écoute ou de large diffusion ?
    « A son encontre » ; les anglicismes « en termes de », « impacter » ; « compte tenu que.. » ; « pallier à » ; « un espèce de… » ; « …ont négocié ce midi… » ; « la voiture au président » … sans parler de l’emploi insensé du subjonctif à la suite de « après que » !

    Médias, pourquoi votre admiration inconditionnelle pour le snacking, le mail, le tuning, le brunch, le phoning, l’e-learning, le sitting, être addicte…?

    Que penser, également, du langage franco-américain employé dans les entreprises françaises, surtout hexagonales, en vue de paraître internationales ! Canadiens, indiquez-nous vos recettes !

    Médias, pensez français, parlez français, publiez français : c’est plus « snob », c’est plus « up to date » ! Pardon, c’est plus distingué, c’est plus dans le vent !

    Un prosélyte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s